mardi 26 février 2013

C'est inadmissible (1981)



Jacques Soustelle (*)

"C'est inadmissible"

[Le Figaro Magazine, 14 novembre 1981]

Le transfert des archives au gouvernement algérien est inadmissible en droit comme pour des raisons de fait. En droit, parce que tout ce qui s'est passé en Algérie avant le premier jour de l'indépendance relevait de la seule souveraineté française. Ou bien veut-on, par ce biais, accréditer la thèse selon laquelle la présence de la France était illégitime ? Quant aux raisons de fait, elles sont d'une évidence aveuglante : vengeances, règlements de comptes, diffamations, falsification de l'histoire trouveraient facilement dans ces archives l'alibi et la justification de documents manipulés et tronqués au gré de la passion qui inspire déjà les campagnes anti-françaises auxquelles nous assistons actuellement. Le patrimoine historique que ces archives représentent n'appartient ni à un parti, ni à un gouvernement, mais à la nation. Nul n'a le droit d'en disposer.

(*) Ancien gouverneur général de l'Algérie, ancien ministre chargé du Sahara.