samedi 30 janvier 2016

M. Botha et l'Ouganda (1986)



M. Botha et l'Ouganda

[Le Monde, 8 août 1986]

Est-ce par hasard que se trouvent juxtaposées, à la page 2 du Monde daté du 31 juillet, la condamnation que vous fulminez contre Pieter Botha et les révélations concernant les massacres en Ouganda ?

Le rapprochement, en tout cas, est lourd de sens. Le monde entier s'ameute contre Botha : il ose - quel scandale ! - exiger que ses interlocuteurs noirs renoncent au terrorisme. Qui, d'autre part, s'est mobilisé pour défendre contre leurs bourreaux les sept cent cinquante mille victimes ougandaises ? Quels gouvernements du Commonwealth, quels ministres européens, quels paladins des droits de l'homme ?

La réponse est claire : personne.

Moralité (si on peut employer ce terme) : on a toujours le droit de se livrer à la chasse aux Noirs impunément, à condition d'être Noir soi-même.

JACQUES SOUSTELLE, ancien ministre.